Téléassistance

La domotique pour le maintien à domicile des personnes âgées

Temps de lecture: 5 min
Author avatar
Publié par le 28/06/2021

Le quotidien peut-être synonyme de difficultés pour une personne âgée en perte d’autonomie, la cause principale : un habitat souvent inadapté.

La France comptera un peu plus de 20 millions de personnes âgées de plus de 70 ans qui voudront rester vivre chez elles d’ici à 2030. Un réel enjeu que la domotique permet de résoudre efficacement. Elle garantit une meilleure autonomie pour les personnes âgées qui souhaitent faire le choix du maintien à domicile.

Afin d’améliorer leur confort et leur sécurité, plusieurs équipements domotiques ont été conçus dans l’objectif d’assister les personnes en perte d’autonomie dans leur quotidien.

Les fonctionnalités de la domotique pour aider au maintien à domicile

Tâches domestiques automatisées, état de santé surveillé à la loupe, diminution des efforts, sécurité de l’habitat, l’idée d’équiper votre logement d’appareils connectés vous traverse l’esprit ? 

Afin que vous ayez une vision plus globale des multiples fonctionnalités de ses technologies, nous avons dressé la liste des différentes solutions existantes. 

Alerter en cas de chute

On dénombre pas moins de 400 000 chutes de personnes âgées en France en moyenne par an. Il est donc important pour elles de pouvoir  envoyer une alerte en cas de problème.  

Le détecteur de chutes :

Le “must-have” de la domotique pour personnes âgées. Comme son nom l’indique, il détecte les chutes et permet ainsi à la personne qui en est porteuse  d’alerter le centre d’assistance. Sa technologie ne s’arrête cependant pas là. Équipé d’un accéléromètre, le détecteur de chutes brutales permet aussi d’alerter automatiquement en cas de malaise si la personne tombe lourdement et reste inactive plus de 20 secondes. 

Bouton SOS : Même si les aides à domicile et la famille sont là pour soutenir au quotidien une personne âgée, elles ne peuvent malheureusement pas garantir une présence 24/7. C’est pour cela que le bouton SOS a été mis au point : il permet à une personne de pouvoir prévenir ou contacter un centre de téléassistance, et ainsi bénéficier d’aide rapidement.

Éclairage nocturne

Souvent minimisés, les risques de chutes nocturnes font partie des points à prendre en compte. En vieillissant, la diminution de la vue, la perte d’équilibre rendent de plus en plus périlleux les déplacements pendant la nuit, l’éclairage nocturne devient alors une nécessité. 

Les chemins lumineux, les interrupteurs lumineux, les veilleuses, l’éclairage automatique sont des systèmes domotiques qui permettent aujourd’hui de faciliter les déplacements, et ainsi diminuer le risque de chutes.

Chemin lumineux : 

Le chemin lumineux diffuse une lumière tamisée de couleur blanc et bleu. Véritable balisage pour la maison, ce type de dispositif est bien souvent installé entre la chambre et les toilettes, afin d’éclairer et guider la personne durant ses déplacements la nuit. 

Interrupteur lumineux : 

Qui ne s’est jamais retrouvé à devoir tâtonner dans le noir pour trouver un interrupteur ? Une situation très stressante surtout pour une personne âgée. Pour éviter cela, les fabricants ont mis au point des interrupteurs lumineux équipés d’une diode qui s’éclairent dans l’obscurité. Ils permettent ainsi à la personne d’allumer la lumière sans encombre. 

Eclairage automatique : 

Réussir à trouver un interrupteur la nuit, avec la diminution de la vision, se révèle un véritable parcours du combattant. L’éclairage automatique reste donc à ce jour la solution la plus efficace en termes d’éclairage nocturne. Équipée de détecteurs de mouvements, dès qu’un humain passe devant le capteur, la lumière s’allume automatiquement. La personne peut alors se déplacer librement durant la nuit en profitant d’un éclairage immédiat.

Faciliter les gestes du quotidien

La perte d’autonomie entraîne un remaniement global de l’organisation du quotidien et de l’utilisation de certains appareils  pour une personne âgée. En plus des économies réalisées grâce à la maison connectée, elle vous facilite les gestes de tous les jours.

Rappels médicaments et pilulier :

La domotique pour personnes âgées n’est pas seulement là pour vous faciliter la vie, elle peut aussi la sauver ! 

Lorsqu’une personne âgée suit un traitement médical nécessitant la prise de médicaments, il peut arriver que celle-ci oublie de les prendre. 

Équipé d’une balise lumineuse, le pilulier connecté indique à la personne au jour le jour le traitement à prendre. Certains piluliers peuvent se connecter via une application. Si la personne vient à oublier de prendre son traitement, une notification est directement envoyée sur son portable ainsi que celui de ses aidants s’ils le souhaitent. 

Programmation de l’électroménager :

Quand passer l’aspirateur ou encore faire à manger deviennent des tâches éprouvantes, les robots aspirateurs ou encore les autocuiseurs intelligents prennent le relais. Grâce à leurs fonctions multiples et programmables, ces appareils gardent la maison propre et cuisinent de bons petits plats à domicile. Seul inconvénient, ces produits sont souvent onéreux et peuvent être difficiles d’utilisation pour les personnes âgées.

Contrôle de la température :

Le confort pour une personne âgée est important, surtout en ce qui concerne la question du chauffage de la maison.

Pour maintenir une maison à la bonne température, il est possible de mettre en place un thermostat connecté. Il permet à la personne âgée ou un membre de sa famille de pouvoir régler et garder ainsi une chaleur constante à son domicile. Directement programmable depuis une application mobile, la température de la maison est maintenue.

Sécuriser le logement

Protection anti-effraction :

Lors de l’installation d’un système de maintien à domicile, il est fortement conseillé d’ajouter un dispositif de surveillance, afin de prévenir d’éventuelles intrusions. 

Il existe cependant des solutions plus simples et moins coûteuses à mettre en place, permettant de protéger les personnes à leur domicile. Par exemple, équiper la porte d’entrée d’un loquet sécurise la personne si quelqu’un tente de s’introduire chez elle. Vous pouvez aussi ajouter des barreaux à vos fenêtres si vous êtes installé en rez-de chaussé.

La téléassistance domotique au service de vos proches dépendants

Si l’on trouve facilement des systèmes de téléassistance domotique pour personnes âgées à des prix attractifs, nous vous recommandons tout de même de choisir un système de téléassistance plus qualitatif afin d’assurer un suivi efficace et une sécurité sans faille de vos proches.

Chez Scutum, nous vous proposons plusieurs offres utilisant la domotique et qui se mettent ainsi au service de vos proches dépendants : la téléassistance et la vidéo assistance

La téléassistance : chez Scutum, notre offre comporte le médaillon d’appel à porter en bracelet ou en collier équipé d’un bouton SOS que la personne pourra actionner à tout moment en cas de problème. Équipement indispensable, si la personne ne parvient pas à se relever après une chute ou qu’elle est sur le point de faire un malaise, il lui suffira d’appuyer sur le bouton pour alerter le centre de téléassistance Scutum. Un opérateur prendra contact avec elle via le boîtier transmetteur. Si elle ne répond pas ou qu’elle a besoin d’aide, nous préviendrons les secours ou un proche. 

Pour une personne sujette à des pertes de connaissances régulières, vous pouvez aussi l’équiper d’un détecteur de chutes brutales. Il permet d’envoyer une alerte automatique au bout de 20 secondes d’inactivité de la personne à notre centre de téléassistance. 

La vidéo assistance : Scutum propose en plus de son service de téléassistance, la vidéo assistance. Elle permet de voir, d’entendre et même de parler à distance avec la personne. Grâce à la caméra de bienveillance connectée, les proches reçoivent via l’application Scutum une notification suite à la détection d’un comportement inhabituel. En cas de chute ou de problème, la vidéo assistance permet aux opérateurs de téléassistance ou aux membres de la famille de pouvoir se rendre compte de la situation, et ainsi être plus réactifs s’il y a besoin de l’intervention des services de secours.

Prévenir des risques de chutes

Se sentir en sécurité est primordial pour une personne âgée qui décide de rester vivre à domicile. Scutum met un point d’honneur à la prévention des risques de chutes et propose des solutions performantes dans l’accompagnement des personnes âgées.

Le bouton SOS permet à une personne en difficulté ou qui ne se sent pas bien de pouvoir envoyer une alerte. Elle peut ainsi recevoir le soutien d’un opérateur en téléassistance, qui communiquera avec elle et fera intervenir les services de secours en cas de besoin.

Réagir vite en cas de chute lourde

On estime qu’un peu plus de 12 000 personnes âgées décèdent chaque année des suites d’une chute lourde.  Il est important dans cette situation de pouvoir apporter une solution efficace afin d’aider au plus vite la personne.  
Le bracelet détecteur de chute, relié directement au centre d’appels et de téléassistance Scutum, suite à une chute, si la personne est inconsciente et qu’elle ne répond pas à la levée de doute après 20 secondes, votre opérateur contactera les services de secours et la personne sera prise en charge immédiatement.

La domotique pour les personnes atteintes d’Alzheimer

La domotique aide à accompagner les personnes en perte d’autonomie ou dépendantes. Qu’en est-il pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer

Une personne atteinte d’Alzheimer ou sujette à des pertes de mémoire éprouve des difficultés dans les tâches de la vie quotidienne. Oublier de prendre un médicament, se perdre pendant une balade autour de chez soi ou encore laisser allumer le gaz sont les dangers auxquels elles peuvent être confrontées. 

Directement connecté à une application dédiée, le pilulier auxiliaire rappel à la personne de prendre son traitement. Il est de même lors d’une balade si elle perd ses repères et n’arrive plus à regagner son domicile, la montre GPS ou le pendentif connecté permettent de la géo-localiser et de communiquer avec elle.  

La domotique apporte une réelle solution au maintien à domicile pour les personnes atteintes d’Alzheimer, cela permet de les accompagner dans leur quotidien, tout en rassurant leurs proches.  

La domotique pour les personnes à mobilité réduite

La domotique pour les personnes en situation de handicap permet l’automatisation et la sécurisation de domicile. Ces aides technologiques assistent au quotidien les personnes à mobilité réduite. 

Elles donnent la possibilité de limiter les efforts, tout en garantissant le confort. L’automatisation des éclairages par exemple, permet d’allumer la lumière grâce à des capteurs de mouvement, ce qui facilite les déplacements de nuit. Motoriser les volets du domicile évite que la personne ait à se pencher à la fenêtre. Enfin, pour conserver un confort optimal, le thermostat connecté permet de garder le contrôle sur la température de la maison. Autant de dispositifs qui leur permettent de garder une certaine autonomie   

En plus d’assister, la domotique permet aussi de sécuriser l’habitat dans le but de rassurer l’occupant et ses proches. Les personnes isolées en situation de handicap sont plus vulnérables et peuvent malheureusement être la cible de malfaiteurs. L’installation d’un système d’alarme ou de caméras de surveillance permet de détecter et d’alerter en cas d’intrusion. Le dispositif étant associé à un centre de télésurveillance, la famille et les autorités sont informées en cas de problème.

Les aides financières pour la domotique

Afin d’aider au mieux les personnes ayant besoin d’un système de maintien à domicile, des aides financières ont été mises en place. Les organismes, comme les caisses de retraites complémentaires, la Sécurité sociale, les départements, la CAF ou même certaines agences spécialisées, proposent des subventions et des aides en prenant en compte un certain nombre de critères, comme le degré de dépendance, les revenus et l’âge, qu’ils évaluent afin de mesurer les aides qu’ils peuvent apporter. 

Les caisses de retraite complémentaire peuvent financer certains frais, comme ceux de la téléassistance par exemple. En ce qui concerne les mutuelles, elles participent également au financement de certains matériels. Si vous souhaitez plus de renseignements, rapprochez-vous directement de votre organisme de retraite ou de votre complémentaire.

Voici une liste des aides financières existantes pour les systèmes domotique de maintien à domicile

  • L’APA (Allocation Personnalisée à l’Autonomie), qui est une aide destinée à financer un grand nombre de services à la personne ou besoins relatifs à l’adaptation du logement. L’aide dépend du GIR (entre 1 et 4) et des revenus de la personne. Le dossier est disponible auprès de votre mairie, centre communal, CLIC (Centre Local d’Information et Coordination) ou CCAS (Centre Communal d’Action Sociale).
  • Le PAP (Plan d’action personnalisé), qui est la solution de financement pour les demandeurs ne pouvant bénéficier de l’APA en raison de leur GIR. Contactez votre Caisse d’assurance retraite pour toutes demandes de renseignement et l’obtention d’un dossier. Numéro à appeler : 3960 
  • L’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat), qui est un organisme qui prend en charge le financement de la réalisation de travaux lourds pour rendre décents des logements jugés très dégradés ou indignes. Dans votre cas, il s’agira de projets de travaux d’amélioration pour l’adaptation du logement à la perte d’autonomie du senior.
  • La PCH (Prestation de Compensation du Handicap), qui est une aide personnalisée destinée à financer les besoins liés à la perte d’autonomie des personnes handicapées, qu’elles vivent en établissement ou à domicile. La demande de PCH se fait auprès de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH).
  • La réduction d’impôt SAP (Services à la personne), loi de 2005, qui donne droit à une réduction d’impôt de 50% (avec un plafond) pour l’emploi d’aide à domicile dans le cadre d’une assistance aux personnes âgées, et/ou à un crédit d’impôt pour le financement d’équipements en faveur de l’aide aux personnes comme une téléalarme ou une téléassistance par exemple.

facilisis ut tristique consequat. id, vel, Aenean venenatis, odio dolor. vulputate,