Téléassistance

Maintien à domicile : intérêt et limites, avantages et inconvénients

Temps de lecture: 5 min
Author avatar
Publié par le 28/06/2021

90% des personnes en perte d’autonomie en France souhaitent pouvoir vivre chez elles, et 92% des plus de 75 ans vivent dans leur maison actuellement. Le maintien à domicile est devenu une solution pour laquelle beaucoup de nos seniors ont opté.

Le maintien à domicile est souvent vu comme un avantage par les personnes âgées et leur famille, il présente cependant des inconvénients et des limites à prendre en compte avant d’être mis en place.

Quels sont les avantages, les inconvénients, les intérêts et limites du maintien à domicile ?

Intérêt du maintien à domicile pour les personnes âgées et les proches aidants

Malgré l’observation d’une augmentation du nombre de places disponibles en EHPAD ces 10 dernières années, le maintien à domicile demeure l’option favorite des Français. Passé un certain âge, les gestes classiques du quotidien deviennent de plus en plus difficiles, et nous amène à la question suivante : quel est l’intérêt pour une personne âgée et sa famille de faire le choix du maintien à domicile ?

Partir en maison de retraite ou en centre spécialisé peut s’avérer être un véritable bouleversement. Le maintien à domicile permet de continuer à vivre dans son environnement, et ainsi de garder ses repères et ses habitudes. Les personnes profitent d’un accompagnement personnalisé favorisant leur autonomie

Le maintien à domicile devient alors une solution rassurante et simple pour la personne et sa famille. Cet échange de bons procédés rassure les aidants qui savent que la personne n’est pas livrée à elle-même en cas de problème.

Synthèse des avantages du maintien à domicile

Pouvoir vivre chez soi :

Étant sensible au changement, ce n’est pas toujours facile pour nos aînés de s’intégrer dans un établissement spécialisé. Grâce au maintien à domicile, ils peuvent continuer à recevoir des visites de leurs proches et de leurs amis. Contrairement aux EPHAD où il est plus difficile pour eux de recevoir plusieurs personnes à la fois. Les personnes âgées gardent alors un contact avec le monde extérieur et se sentent moins seules ou isolées. Le fait de pouvoir encore communiquer avec le facteur, les commerçants ou leurs amis les rassurent, elles continuent d’évoluer dans un environnement qu’elles connaissent sans perdre leurs repères.

Faire des économies :

Les maisons de retraite, comme les EHPAD, sont généralement très coûteuses, le maintien à domicile ne nécessite pas autant de coûts que l’hébergement dans un établissement spécialisé. En additionnant les honoraires d’une infirmière ou d’une aide ménagère, en plus d’un système de maintien à domicile, cette solution reste moins onéreuse qu’un centre spécialisé, mais n’est pas non négligeable. Nombreux sont les équipements utiles au maintien à domicile à être doté de technologie connectée permettant, eux aussi, de réaliser des économies.

Bénéficier d’aides financières : 

Afin de permettre à chacun de bénéficier de ce service, des aides financières ont été mises en place. Crédit d’impôt, aide à l’adaptation du domicile… Autant d’aides qui permettent de favoriser le maintien à domicile. Les offres de téléassistance Scutum sont, par exemple, éligibles à un crédit d’impôt de 50%.

Les limites du maintien à domicile 

Découvrons ensemble dans quelles circonstances le maintien à domicile atteint ses limites et devient alors contraignant, voire impossible à mettre en place. 

L’état de santé de la personne : 

Avec l’âge, les personnes âgées deviennent de plus en plus fragiles. Si leur état de santé se dégrade, elles pourront à long terme perdre partiellement ou en totalité  leurs capacités physiques et physiologiques. De plus, certaines d’entre elles suivent des traitements médicaux lourds nécessitant d’importants moyens matériels et humains. Par ailleurs, même si les troubles physiques peuvent freiner le maintien à domicile, les troubles mentaux rendent, eux, beaucoup plus difficile la mise en place de ce type de service. 

L’adaptation du logement :

Le maintien à domicile est souvent synonyme d’adaptation du logement. Il arrive cependant que le domicile de la personne âgée ait besoin de trop de modifications. Une maison avec beaucoup d’escaliers, des couloirs très sombres, une cuisine très peu fonctionnelle rendent le maintien à domicile plus compliqué, voire impossible. 

Le coût financier : 

Même s’il existe actuellement des aides financières qui permettent d’aider les personnes qui font le souhait de vouloir vivre chez elles, le coût du maintien à domicile ne reste pas anodin. Adapter son logement ou s’équiper d’une solution de téléassistance à un coût et  les ressources de la personne et de sa famille doivent couvrir la majeure partie des dépenses liées aux travaux d’adaptation du logement. Il faudra compter en moyenne 2000 € pour une installation complète.

Le maintien à domicile difficile

Il peut arriver que dans certains cas le maintien à domicile ait été une option retenue mais qui n’a malheureusement pas pu aboutir. Une personne âgée avec un handicap trop lourd, l’impossibilité d’adapter un logement compromettent le maintien.

La première cause est le handicap lourd d’une personne âgée ayant besoin d’un suivi quasi quotidien et du matériel médical adapté.  La question du maintien à domicile devient problématique car elle entraîne des changements et nécessite des moyens importants. Afin de garantir sa sécurité et bénéficier d’un suivi médical quotidien, il est plutôt conseillé à la personne âgée de rejoindre un centre spécialisé. 

La seconde cause , et non des moindres, est la proximité géographique de la famille. Le maintien à domicile permet certes de garder une certaine autonomie, mais il devra cependant être accompagné de visites régulières d’un membre de la famille. 

Le maintien à domicile est un choix à bien étudier avant de prendre les dispositions nécessaires. Il faut avoir en tête que dans certains cas cette solution n’est pas toujours possible si la personne âgée est trop dépendante.

Synthèse des inconvénients du maintien à domicile

L’insécurité : 

Les risques de chutes, de brûlures ou de pertes de connaissance font partie des problèmes auxquels une personne en perte d’autonomie doit faire face. Sans une présence quotidienne et spécialisée, les personnes âgées s’exposent donc plus aux dangers. En outre, il faudra prendre en compte le délai d’intervention des secours après qu’ils ont reçu l’alerte. À la différence d’un centre spécialisé, les solutions d’aides à domicile limitent les dangers et facilitent le quotidien, mais n’assure pas à 100% sa sécurité en cas de problèmes.

Comment choisir entre maintien à domicile et placement en maison de retraite ?

Choisir entre la maison de retraite et le maintien à domicile n’est pas toujours une décision facile à prendre, il faut savoir où la personne sera le mieux suivie, le plus épanoui et surtout le mieux entouré. Les options qui s’offrent à vous sont nombreuses… voici toutes les clés nécessaires pour vous aider à faire le meilleur choix.

Le maintien à domicile

Cette option est bien souvent celle que l’on privilégie en premier. Respecter son choix en acceptant qu’elle reste chez elle, c’est donner la possibilité à la personne de garder ses habitudes, ses repères et  ses connaissances.

En fonction du degré de dépendance de la personne, le maintien à domicile est une option parfaite pour ne pas perturber son équilibre et ses habitudes. En revanche, il faudra prendre en compte que ce choix entraîne pour les proches aidants une implication plus importante :

  • Assurer une présence physique régulière
  • Choisir et organiser différents services d’aide à domicile,
  • Orchestrer les travaux et l’installation des équipements nécessaires au maintien à domicile de la personne

La maison de retraite

EHPA, EHPAD, autant de solutions proposées afin d’accompagner au mieux les personnes âgées. À la différence du maintien à domicile où la personne se retrouve seule ou avec son conjoint et doit donc effectuer les tâches, elle est suivie dans son quotidien et bénéficie d’une aide continuelle (jour et nuit).

Les critères principaux pour qu’une personne âgée rejoignent ce type d’infrastructure sont :

  • L’état de santé de la personne, 
  • Son degré d’autonomie 
  • La nécessité ou non de matériel médical important. 

Dans le cas où la personne a besoin d’un suivi médical important, ou qu’elle n’arrive plus à réaliser les tâches simples du quotidien, les centres spécialisés accompagnent les personnes âgées en veillant sur elle, et ainsi rassurent la famille.

Vos questions sur la téléassistance

Le maintien à domicile permet aux personnes âgées de garder une certaine autonomie. Avec âge, il est important de se poser les bonnes questions et commencer à mesurer le pour du contre. Il faut dès lors prendre en compte le niveau de dépendance de la personne, sa capacité à faire les tâches du quotidien. Les personnes âgées dépendantes ou atteintes d’un handicap auront plus de difficulté à rester chez elle.
La téléassistance est idéale pour le maintien à domicile de personnes âgées en perte d’autonomie ou des personnes en situation de handicap. Cela permet de veiller sur elles à distance soi-même ou avec le centre de téléassistance Scutum, joignable 24/7. En cas de chute ou d’absence d’activité, les équipements avertissent les proches et le centre de téléassistance pour une intervention rapide, afin de limiter les dégâts causés par la chute.
Oui, les offres de télésurveillance et de vidéo assistance ouvrent toutes deux le droit à un crédit d’impôt de 50% sur la somme totale payée en une année. Vous bénéficiez ainsi du remboursement de la moitié de votre abonnement annuel de téléassistance, que vous soyez imposable ou non.
Vivre à domicile, quand on est atteint d’Alzheimer n’est pas toujours chose facile. La maladie ne doit cependant pas être un frein au maintien à domicile. De nombreuses solutions existent pour faciliter et accompagner la personne dépendante et atteinte de la maladie d’Alzheimer. Le portage de repas, les soins à domicile, l’aide à la personne, services à la personne, autant de solutions idéales pour le maintien à domicile pour une personne atteinte d’Alzheimer.
Les colliers, bracelets SOS et bracelets détecteur de chute brutale ne nécessitent aucune installation, il suffit de les porter. Le boîtier transmetteur doit simplement être relié à la ligne téléphonique fixe de la maison. Quant aux caméras connectées, elles se posent facilement avec un adhésif double-face ou des vis et une perceuse. En cas de besoin, les techniciens experts de Scutum viendront installer le système de télésurveillance à domicile.
suscipit eleifend lectus leo. amet, porta. leo